ESCAUT CLASSIC MOTOR news


Magazine d'informations de la région transfrontalière des plaines de l'Escaut sur les manifestations oldtimer 

AMERICAN DREAM CARS AND BIKES

Autoworld Bruxelles!


L’exposition « American Dream Cars and Bikes, the Golden Years » s’inscrit dans la suite logique des quatre expositions de fin d’année précédentes - « Bugatti 100 » en 2008, « Belgian Racing Legends » en 2011, « Ferdinand Porsche, from electric to electric » en 2013 et « Italian Car Passion, la bella macchina » en 2015, totalisant plus de 200.000 visiteurs.
En nous faisant traverser l’Atlantique, l’exposition nous transportera d’emblée dans le monde des Golden Years, ces années ’50-’60 où tout semblait possible. La société américaine se métamorphosa sous la poussée d’une forte croissance économique et développa, en parallèle à la production automobile, un important réseau routier.
Qui n’a jamais rêvé de cet âge d’or ? C’est la naissance du Rock & Roll, des virées sur la Route 66... l’époque où
la vie des Américains commença à s’organiser autour de la voiture et de la route. Celle-ci se confirmera par la
naissance des fameux « Drive-in’s » grâce auxquels les repas se prenaient en voiture et les films se regardaient
confortablement installés dans son véhicule.
C’est donc tout naturellement dans un tel décor que va s’articuler l’exposition « made in USA » dans laquelle
voitures et motos sembleront se rendre d’une part au « diner » et, d’autre part, aux « movies ».

UN DÉCOR DIGNE DES MEILLEURS FILMS AMÉRICAINS, PLUS DE 40 VOITURES HISTORIQUES:
L’exposition « American Dream Cars and Bikes, the Golden Years » rassemble, en un seul et unique lieu, tout ce
que l’Amérique a produit de plus exceptionnel et de plus légendaire entre 1949 et 1972!
Des voitures qui plairont à toutes les générations tant elles vivent encore dans l’imaginaire collectif. Leurs couleurs vives
voulaient faire oublier les mornes années de guerre.
De son côté, le cinéma a rendu certaines d’entre-elles extrêmement populaires, telles la Ford Mustang GT vert bouteille de Steve McQueen dans Bullitt , la Ford Gran Torino de Starsky & Hutch ou encore la Buick Roadmaster de 1949 dans Rain Man avec Tom Cruise et Dustin Hoffman, pour n’en citer que quelques-unes. Les Hot Rod des fifties rappelleront que la prohibition n’était pas loin et que les cargaisons devaient impérativement échapper aux agents fédéraux. Qui ne se souvient des séquences de films où ces puissants utilitaires s’amusaient à faire des sprints sur les plages ? Plus tard, vers la fin des années ’60 / début des années ’70, ils furent remplacés par les incontournables «Muscle Cars»; des «big blocks» aux moteurs V8.
Le choix de la quarantaine de voitures ne fut pas simple. Beaucoup de chrome, des carrosseries impressionnantes
aux ailerons arrière et aux couleurs vives ! Les «Big Three» -General MotorsFord et Chrysler sont bien sûr
représentés en nombre mais des marques aujourd’hui disparues et moins connues comme Packard, Studebaker,
Hudson ou encore Kaiser-Frazer méritent toute notre attention.
Buick, Cadillac, Chevrolet et Pontiac défendent les couleurs de General Motors. Du côté de chez Ford Motor Company,
les Thunderbird, Torino, Edsel et Mercury sont des « musts » absolus. Plymouth, Dodge et De Soto appartiennent
à la légende du groupe Chrysler. Les Pony Cars comme la mythique Ford Mustang ou ses concurrentes directes
Chevrolet Camaro et Dodge Charger ne manquent pas à l’appel. La Plymouth Superbird constitue, quant à elle la cerise sur le gâteau.


Un reportage de Olivier Deplechin.